Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» bonne annee
Ven 25 Déc - 22:32 par boudia

» Activités de loisirs
Dim 22 Déc - 22:07 par braik

» trisomie-france
Dim 14 Oct - 12:34 par Sloubi

» recherche des familles de trisomie 21
Dim 19 Aoû - 8:28 par boudia

» nouvelle sur le forum
Lun 16 Avr - 11:57 par boudia

» encouragements
Sam 5 Nov - 0:29 par soumisat

» Fxsystems Forex Broker located offshore
Mer 3 Aoû - 21:51 par Invité

» Blu-ray to iPad Ripper take Blu glimmer DVD movies quest of iPad
Mer 3 Aoû - 3:31 par Invité

» Now Buying Cheap Laptop computers Is simpler Due to Online stores
Dim 31 Juil - 19:40 par Invité

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland


Septembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier


trucs et astuces pour concerver une bonne mémoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

trucs et astuces pour concerver une bonne mémoire

Message par mechri le Mar 10 Nov - 21:12

il existe un lien étroit entre
l’alimentation et le fonctionnement du cerveau. Pour favoriser notre
dynamisme cérébral et notre mémoire, il est conseillé :
- de consommer des céréales qui contiennent des vitamines
indispensables au bon fonctionnement des cellules de notre cerveau
(vitamines du groupe B).
- des huiles végétales qui contribuent à renforcer la membrane des cellules de notre cerveau par leurs acides gras insaturés
- du jaune d’œuf et du poisson : les populations qui se nourrissent
essentiellement de poisson gardent plus longtemps dans la vieillesse un
bon fonctionnement cérébral.
- le cerveau est un gros consommateur de sucres rapides. Le miel, est, à cet égard, particulièrement recommandé.


L’alcool est l’ennemi n°1 de notre mémoire. N’abusez pas du café, ne
touchez jamais aux drogues et aux stupéfiants : ils provoquent une
détérioration physique et intellectuelle parfois irréversible.


- repos physique respectant les besoins de sommeil et les intervalles de repos dans la journée.
- repos affectif : mémoire et affectivité coexistent dans le système
limbique. « La mémoire dépend plus de la volonté et du cœur que de
l’âge et des études ».
(Ph. Baumgartner)
· La fixation des souvenirs dépend en premier lieu de la qualité de
notre attention. Sachons écouter sans interrompre notre interlocuteur,
lire « le crayon à la main ».
« Apprenons à écouter les autres, dans un monde bombardé d’informations, mais où personne ne sait plus écouter. »
Nous ne retenons bien que ce qui nous intéresse et ce que nous aimons.
Apprenons à aimer notre temps, à nous passionner pour toutes les
découvertes qu’il ne cesse de nous apporter. Apprenons surtout à aimer
les autres et à nous intéresser à eux. Toute personne rencontrée
constitue à elle seule un monde passionnant et d’une diversité
inépuisable. Pour accéder à ce trésor, il suffit d’être ouvert à la
rencontre et au dialogue.


Toutes les informations nous viennent par les sens.

· Chez l’homme, la mémoire visuelle est la plus développée.

· Veillons à protéger nos yeux d’une exposition excessive au soleil et
aux rayons ultraviolets, à l’abus d’écran de télévision et
d’ordinateur. Assurons-nous, pour lire, de bonnes lunettes convenant à
notre vue, et d’un bon éclairage. Distinguons « regarder » et « voir ».
Voir demande un œil exercé, une attention en éveil. On ne voit bien que
ce que l’on cherche.

· Apprenons à écouter, et à parler distinctement. L’audition et la voix
constituent un chemin privilégié d’échange entre les hommes. Fuyons
tous ces bruits excessifs engendrés par la technique moderne. La
musique moderne fabrique des générations de sourds. Lors que notre ouïe
commence à faiblir et rend plus difficile la communication avec les
autres, n’hésitons pas à porter une prothèse auditive adaptée. Donnons
toute la place à la musique, au chant, à la poésie.
La beauté du rythme et des images, la richesse des sonorités apportent une aide irremplaçable à la mémorisation.

· N’oublions pas le grand pouvoir évocateur de l’odorat et du goût, sur
la mémoire et notamment la mémoire affective. C’est une madeleine
trempée dans du thé qui fit émerger de la mémoire de Marcel Proust,
tout un monde de souvenirs d’enfance, et le mit sur la voie de la «
Recherche du Temps Perdu », son chef-d’œuvre.

· Apprenons à nos enfants à être calmes, à vivre pleinement dans le
moment présent. « L’anxiété d’un avenir imprécis bloque notre activité
dans le présent, nous fait perdre la joie de vivre du moment présent. »

(Ph. Baumgartner)

Efforçons nous de vivre et de faire vivre notre entourage, dans la
confiance et l’optimisme. Apprenons à nous décontracter, à détendre en
particulier les muscles du visage et des membres. Nous pouvons, le cas
échéant nous aider de Matha-Joga, technique de relaxation pratiquée
selon 3 règles : mouvements exécutés avec lenteur, contrôle
respiratoire total, détente complète.
Ouvrons-nous aux autres. Communiquer, c’est écouter et parler. « La
conversation, voire les bavardages, sont préférables aux renfermements.
»
(J.M. Robert)


· Notre cerveau, pour bien fonctionner a besoin de beaucoup d’oxygène.
Il utilise à lui seul, 20% de l’oxygène de notre corps, alors qu’il ne
représente que 20% de son poids.
Apprenons donc à bien respirer, en privilégiant la respiration
abdomino-diaphragmatique, et en évitant le blocage respiratoire. Une
respiration ample et
profonde, en pleine décontraction, est souvent un bon moyen d’aider à l’évocation d’un souvenir qui nous échappe.
Aérons nous le plus souvent possible, la nuit en gardant la fenêtre
ouverte quand la température le permet ; pendant nos temps de loisirs
et de vacances, en privilégiant les activités de grand air dans un
cadre naturel sans se laisser arrêter par un temps maussade.

· La marche, en position correcte, tête droite et sortie des épaules,
dos en rectitude, est un excellent moyen d’oxygéner notre cerveau et
d’aider notre mémoire.
Fuyons le tabac qui nous imprègne d’oxyde de carbone, comme un poêle mal réglé, et affaiblit notre mémoire.

· Faisons travailler notre mémoire.
Pour entretenir les circuits neuronaux où se gravent nos souvenirs,
pour établir de nouveaux circuits, il est indispensable d’entraîner
notre mémoire.
La musique, le rythme, la répétition sont les meilleures auxiliaires de notre mémoire :
- Exerçons notre mémoire musicale,
- Apprenons des chants et des poèmes,
- Répétons-les à voix haute, en nous efforçant d’en mettre en valeur la beauté.

Quand nous lisons le journal, écoutons la radio, ou regardons le
journal télévisé, faisons l’effort d’en retenir les éléments
principaux, faisons le choix des évènements qui nous paraissent les
plus significatifs, les plus porteurs d’avenir ; découpons dans les
anciens journaux les articles les plus dignes d’intérêt (ou faisons-en
la photocopie…) ; soulignons les passages que nous souhaitons retenir
et parlons-en avec notre entourage.

Appliquons-nous, quand nous parlons et écrivons, à employer le mot
juste, celui qui exprime le mieux notre pensée. Enrichissons nos moyens
d’expression par le choix de nos lectures. Ayons un dictionnaire à
portée de la main et consultons-le souvent.

Apprenons à connaître de mieux en mieux notre belle langue française et
n’hésitons pas à apprendre ou à approfondir notre connaissance d’une
langue étrangère. Apprenons tous les jours par cœur quelques vers d’un
poème que nous aimons, ou quelques mots d’une langue nouvelle pour nous.

Apprenons chaque jour quelque chose de nouveau :
« Il y a plus de choses au ciel et sur la terre que l’esprit humain n’en pourra jamais concevoir ».
(Shakespeare)

Lisons régulièrement de bons livres, des revues intéressantes. Visitons
des musées et des expositions.Participons à des associations ou à des
clubs qui nous donnent l’occasion de rencontrer des gens qui
connaissent des choses que nous connaissons peu ou mal.

Lorsque nous voyageons, apprenons à regarder et à écouter, à nous
passionner pour tout ce que nous découvrons : les gens, la nature,
l’art.

Le jeu est un bon exercice d’entraînement de la mémoire, chacun selon
ses goûts et ses préférences : belote, scrabble, bridge, échecs, jeux
de société dans leur diversité.

« Un muscle qui ne travaille pas s’atrophie ; une intelligence et une
mémoire qui ne travaillent pas s’atrophient, elles aussi, encore
beaucoup plus vite. Lisez, voyagez, faits des mots croisés, jouez,
soyez curieux ; intéressez vous aux gens, aux faits, aux choses. Toute
nouvelle question que vous vous posez exerce votre intelligence. Posez
vous beaucoup des questions. »
avatar
mechri

Messages : 15
Réputation : 0
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 43
Localisation : alger

http://www.flashsat-algerie.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum